Le sentier Saint Jean-François Régis

Montfaucon est situé sur le circuit dit St Régis (GR430), reprenant les traces du missionnaire Saint Jean-François Régis. C’est un village étape.

Il y a tout ce dont vous avez besoin sur ce circuit.
Nous proposons nos services et conseils aux marcheurs, avec là aussi des tarifs spéciaux. Contactez-nous.

St Régis est venu à Montfaucon-en-Velay en 1640 et a délivrer notre village de la peste. Une statue dans un square lui sont dédiés.

Un peu d’histoire pour ceux qui ne connaissent pas St Régis :

Saint Jean-François Régis (1597-1640) Jésuite français, apôtre du Velay et du Vivarais, missionnaire des campagnes et en particulier de l’Ardèche.

Saint Jean-François Régis fut l’un des plus illustres missionnaires de la Compagnie de Jésus et l’émule de saint François Xavier.

jhg

Il fut ordonné prêtre en 1630. À partir de 1636, il parcourt sans relâche les montagnes du Vivarais, des Cévennes et du Velay surtout en hiver afin d’approcher les paysans libérés des travaux des champs afin de leur annoncer la Bonne Nouvelle. Sa catéchèse comme son mode de vie, très austère, étaient remarquables et attiraient les foules du Puy où il créa même un refuge pour prostituées repenties ce qui lui vaudra beaucoup d’incompréhension.

Le dimanche, il parcourait les villages et les bourgs d’alentour, se faisant précéder d’une clochette ; il réunissait les enfants, leur enseignait le catéchisme et leur apprenait l’amour de Jésus-Christ. L’ivrognerie, les jurements, l’impureté régnaient en maîtres en certaines paroisses ; il les détruisit par l’énergie de sa parole et par la pratique des sacrements.

On le voit rester à jeun jusqu’au soir au confessionnal. « Les personnes de qualité, disait-il, ne manqueront pas de confesseurs ; mon partage, ce sont les brebis abandonnées. »

La carrière de Régis fut courte ; mais, en dix ans, que de travaux, que de sueurs, que de privations, que de courses, que de conversions, que de miracles ! Plusieurs fois il risqua sa vie pour sauver les âmes. Un jour, il se cassa la jambe dans les montagnes ; le lendemain, sans remède, elle était guérie.

Fin décembre 1640 une violente tempête de neige ne l’empêcha pas de se mettre en route pour Lalouvesc en (Ardèche). Il contracta une pneumonie qui ne l’empêcha pas de célébrer la messe de Noël et d’entendre les confessions. Il se mit ensuite au lit pour ne plus se relever : il mourut le 31 décembre, alors que le village était entièrement isolé par les neiges. Plus tard, lorsque de la ville les pères vinrent chercher le corps du Père Régis, les villageois refusèrent de le rendre. ean-François Régis Lalouvesc (c) Pierre GauerAinsi ce village se transforma presque aussitôt en un lieu de pèlerinage et l’est encore de nos jours où Régis a son tombeau toujours très vénéré.

Jean-François Régis fut canonisé en 1737 par le pape Clément XII. La basilique Saint-Régis de Lalouvesc, construite au XIXe siècle lui est consacrée.

Saint Jean-François Régis est patron des Jésuites de la province de France.

Le GR 430 ou sentier de « Saint Jean-François Régis » rejoint le Puy en Velay à la Louvesc en Ardèche en passant par Montfaucon en Velay. Il s’agit d’un circuit de 9 jours dans les hauts plateaux du Vivarais et à travers les vallées du Velay et de la Haute-Ardèche.

[service title= »Plus d’infos » size= »32″]http://www.lacroiseedeschemins.com/gr430.htm[/service]
Publié dans Au fil des saisons